Des lendemains qui déchantent

21 février 2011 - 20:54

Défaites pour la A et la B, et petite victoire de la C.

On le savait que cela allait être dur. Et ce fut le cas pour la A et la B. La C a, de son côté, sauvé l’honneur en battant de justesse Vasteville.

Samedi soir, pour le repas du club, la fête a été belle. Dans une ambiance survoltée, la grosse centaine de participants se sont défoulés à danser, chanter jusqu’à plus d’heure. D’ailleurs qui a vu le temps passer ? Mais malheureusement, les lendemains sont souvent difficiles. Et on l’a bien vu dimanche…

L’équipe fanion n’avait pas perdu depuis sa défaite face à Virandeville lors de la première journée… Nos amis Sidevillais (présents samedi soir) ont-ils tout fait pour que l’on retombe dans un traquenard ? Tant est si bien qu’un match de première division ne se gagne pas avec autant de légèreté, face à une équipe qui se bat pour son maintien. 1-0 au bout de 27 secondes, 2-0 au bout d’un quart d’heure. La messe était dite, malgré les trois poteaux, et le penalty manqué en fin de match. Voilà donc la première défaite en 2011, elle devait bien arriver un jour. Maintenant, place à la fête avec le 1/16e de finale de coupe de Basse-Normandie face à Granville (CFA2), une formation qui devrait, selon nos informations, se présentait avec l’équipe type.

Pour la B, le problème est le même que pour la A. A l’issue d’un match que l’on qualifiera de manqué, ils n’ont jamais pu trouver la solution face à La Glacerie et s’inclinent, eux aussi, logiquement 2-0. Comme à Digosville, les Hardinvastais ont été meilleurs dans la dernière demi-heure, sans malheureusement, pouvoir refaire leur retard. Le prochain match de championnat, c’est le derby face à Brix dans un mois. Y’en a qui seront motivés comme on dit…

Le seul rayon de soleil en ce dimanche a été la victoire de la C à Hardinvast face à la lanterne rouge Vasteville (2-1), grâce à un but et une passe de Vincent Cosnefroy. Un petit succès, quatre points et c’est tout, comme l’a titré notre envoyé spécial Yoann Lemière, mais qui installe les hommes de Régis Hurel dans un ventre mou qui leur permet de voir l’avenir sereinement.

Rendez-vous maintenant dimanche pour une journée qui restera dans les annales du club.

Commentaires

  • Paul-Antoine CLOUET
    20 juillet

    Paul-Antoine CLOUET

    Supporter

    30 ans

  • Antoinette Nee
    6 juillet

    Antoinette Nee

    Supporter

    45 ans

  • David Bourdon
    26 juillet

    David Bourdon

    Supporter

    44 ans

Aucun événement