Quand l'histoire se répète ...

9 mai 2012 - 15:12

Élimination de l'équipe fanion en demi-finale de la Coupe de la Manche.

 

Déjà éliminés en demi-finale de la compétition la saison passée par Bricquebec (2-2, 4 tab 2), les hommes d’Yves Bourget se sont encore inclinés à ce stade de la compétition face au PL Octeville (1-0).

Être en finale le 2 juin. Voilà l’objectif que s’étaient fixé nos équipiers premiers en ce mardi 8 mai. Face à un adversaire bien connu, les « Rouge et Bleu » s’attendaient à un match fermé, ressemblant plus à un combat qu’à un match spectaculaire. C’était donc devant près de 200 spectateurs que les deux équipes entraient dans l’arène de Tollevast Park, prêtes à en découdre pendant 90 minutes et plus si affinités. Les premières situations dangereuses étaient à mettre à l’actif des visiteurs, notamment sur une belle frappe de J.Gérard, mais François Launey se couchait parfaitement sur le tir de l’attaquant octevillais. De leur côté, les coéquipiers de Florian Auguste tentaient de répondre par quelques percées de Mickaël Avoyne mais ne parvenaient pas à se montrer réellement dangereux. Un dernier corner repris de la tête par Thomas Léonard donnait un petit frisson aux supporters tollevastais, mais ce dernier n’attrapait pas le cadre. L’arbitre renvoyait donc les deux équipes aux vestiaires sur un score logique de 0-0.

A l’entame du deuxième acte, un fait de jeu allait décider du sort de cette rencontre. Alors qu’il protégeait son ballon, Benjamin Pasquier se faisait crocheter par son adversaire direct. Aussi incroyable que cela puisse paraitre, l’homme en noir offrait un coup-franc très bien placé au PL Octeville. Jordan Gérard ne se faisait donc pas prier et envoyait une merveille de frappe enroulée dans la lucarne de François Launey. A la suite de ce but, les esprits s’échauffaient quelque peu et Cyril Lacolley d’un côté, puis Morgan Gérard de l’autre, écopaient d’un carton blanc justifié. Mais malheureusement, l’ASHTC ne parvenait pas à se montrer dangereux. Dans le dernier quart d’heure, Thomas Roulland et les siens occupaient le camp adverse mais se montraient incapable de se créer la moindre occasion. Les entrées conjuguées de Guillaume Platon, Romain Sierk et David Capelle n’y changeaient rien, et c’était le PL Octeville qui se qualifiait pour la finale de la Coupe de la Manche. Au coup de sifflet final, un sentiment de frustration et de colère s’emparait des protégés du président Roulland, convaincus d’avoir été victime d’une énorme erreur d’arbitrage. Il faudra donc attendre la saison prochaine pour espérer, enfin, atteindre cette finale qui est un objectif prioritaire pour le club.

 

T.H.

Commentaires

  • camille cauchard
    29 septembre

    Camille Cauchard

    Supporter

    53 ans

  • lecerf damien
    29 septembre

    Lecerf Damien

    Dirigeant

    37 ans

Aucun événement