Hardinvast y a cru

17 septembre 2012 - 11:19

Elimination face à Courseulles (DH) en coupe de France (2-4).

Coupe de France (3e tour) - Hardinvast (PH) - Courseulles (DH) : 2-4

Menés (2-0) au bout de dix minutes de jeu, les locaux n’ont pas abdiqué. Ils ont même réussi à faire douter une équipe calvadosienne un peu trop sûre d’elle.
 
C'était une fête à Tollevast Park, ce dimanche, avec la venue d'une équipe de Division d'Honneur, soit trois niveaux au-dessus des Hardinvastais pour ce 3e tour de la Coupe de France. Mais mis à part le premier quart d'heure, on n'a pas vu la supposée différence hiérarchique de manière flagrante lors du reste de la rencontre. Les Calvadosiens ont douté au cœur de la seconde période lorsque les locaux sont revenus à 1-2, mais les hommes de Sébastien Mazure (qui n'est pas rentré en jeu) ont réussi à assurer l'essentiel : la qualification. Les Hardinvastais ont, eux, pas à rougir de leur prestation.
De la PH cotentine à la DH calvadosienne, il y a monde, et même un gouffre dans lequel les locaux ont néanmoins sombré à l’entame de match. Coup franc à l’orée de la surface, Verdier saute plus haut que tout le monde et glisse la balle hors de portée des gants de François Launey (0-1 à la 5e). Le portier local est déstabilisé : sa sortie est logiquement sanctionnée, impuissant face au penalty bien ajusté de Martin, et le voilà qui ramasse le cuir au fond de ses filets pour la deuxième fois en cinq minutes (0-2 à la 10e). Le coup est rude. Pas de quoi pour autant assommer Pitel et ses coéquipiers. Courseulles fait étalage de sa supériorité technique, mais c’est bien Hardinvast-Tollevast qui porte le danger aux cages adverses. Pour preuve, cette excellente séquence en fin de mi-temps : d’abord la tête de Gosselin qui passe juste au-dessus du cadre, ensuite Beaumont qui bute sur le portier calvadosien, enfin ce but refusé sur le corner qui suit, l’arbitre sifflant généreusement une faute, au bénéfice du doute. (0-2) à la mi-temps, les Manchois ne sont pas récompensés de leurs efforts. L’égalisation tant attendue intervient à la 69e : décalage millimétré de Capelle pour Lacoley qui centre pour la tête parfaitement ajustée de Gosselin (1-2), du très beau travail ! Hamon fait des étincelles, sa frappe détournée de justesse entretient le feu local (75e). Mais un malheureux cafouillage douche les espoirs locaux, dans la mêlée, le genou de Guibet signe le (1-3) fatidique à la 86e . Un penalty logiquement sifflé vient alourdir l’addition (1-4 à la 90+1) avant qu’un beau coup franc de Beaumont ne l’allège un peu (2-4 à la 90+3). Le rideau tombe sur une fin de match débridée : la logique est respectée, mais les locaux peuvent nourrir quelques regrets.
Prochain match le week-end prochain avec la réception de Port-en-Bessin qui vient de dominer 3-0 le PL Octeville...

E. P.

La fiche technique
Mi-temps : 0-2.  Spectateurs : 100 environ.
Arbitres : M. Doraphé assisté de MM. Marichal et Monard.
Buts : Hardinvast : Gosselin (69e) et Beaumont (90+3). Courseulles : Verdier (5e), Martin (sp 10e) Guibet (86e) et Véron (sp 90+1).
HARDINVAST : Launey (gardien), Houlette, Roulland, Pitel, Lemaître, Capelle, Houchena, Auguste, Gosselin, Hamon, Beaumont, Lacoley, L. Pasquier, B. Pasquier, Picot, Villemot. Ent. : Y. Bourget.
COURSEULLES : Monard, Th. Gaillard, Bourdin, Martin, Verdier, Beaudelain, Véron, Lefranc, Guibet, Tr. Gaillard, Guehenneux, Delbasse, Moreau, Mercorella, Bourgault. Ent. : S. Mazure.

VOIR LE RESUME DU MATCH SUR LE SITE DE COURSEULLES : CLIQUEZ SUR LE LIEN : http://rsgc.free.fr/article.php3?id_article=1111&id_rubrique=1

Commentaires

  • Paul-Antoine CLOUET
    20 juillet

    Paul-Antoine CLOUET

    Supporter

    30 ans

  • Antoinette Nee
    6 juillet

    Antoinette Nee

    Supporter

    45 ans

  • David Bourdon
    26 juillet

    David Bourdon

    Supporter

    44 ans

Aucun événement